Le petit chat malade

Chat

Mon tiède petit chat s’est blotti contre moi,
Tout malade et dolent. Un immonde salaud
Lui a flanqué un gnon, et même un coup de croc…
Je les croyais pourtant et à tu et à toi,

Ces deux presque copains, les ayant vus jouer !
Un fort joli tableau que ces deux mini-tigres
Qui roulaient l’un sur l’autre et chahutaient… Mais bigre !
Ils ne rigolaient pas ni ne batifolaient :

Question de territoire ! Il est toujours insane
D’aller ainsi rôder sur les terres d’autrui…
Mon chaton l’ignorait, et ce grand malappris
Lui a percé un trou sur le dessus du crâne.

Heureusement, mon chat, tu as la tête dure,
Et c’est ainsi, vois-tu, qu’on apprend la vraie vie !
Tu vas vite oublier, pitoyable Mimi,
Avec un antibio et un point de suture…

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Zooland. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.