Le lâcher de pommes

Poème illustré par un tableau de :

Pierre Marcel
www.lepommier.net

A Saint-Cannat, tous les mardis,
Vient s’installer un maraîcher
Dont les beaux fruits font saliver
Les badaudes tout esbaubies

Par leur plastique sans outrage
Et leur fraîcheur inégalée.
Et d’acheter, et d’acheter :
Le marchand n’est pas au chômage.

Mais un beau jour un grand scandale
Eclata au petit matin :
Un fruit à l’âme de mutin
Entraîna ses soeurs en cavale.

C’était une pomme golden
Ne voulant pas être croquée .
Elle roula sur le côté
Et elle agit en souveraine

En prenant la tête du clan.
Suivant alors leur congénère,
Ses soeurs les pommes s’envolèrent
Comme un grand lâcher de faisans.

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Cités provençales, Contes. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Le lâcher de pommes

  1. Annie Langlet dit :

    Bonjour ma chère Vette,
    Je vous ai entendue cette nuit, sur Europe 1.
    Merci de votre bonne humeur.
    Ce matin, je me suis précipitée sur votre blog, inutile de nous dire quel enchantement…
    J’ai lu plusieurs poèmes, quelle facilité d’écuture,quelle facilité de lecture.
    Je connais La PROVENCE, j’y ai habité, il y a quelles années: J’ai aimé.
    Je me permets de vous mettre en lien chez quelques blogs que je connais bien.Continuez…
    Vous êtes un rayon de soleil.
    Merci.
    Annie

  2. Vette dit :

    Merci de tant aimer la poésie !

Laisser un commentaire