Le kiwi célibataire

Il était une fois un bel actinidia
Poussant dans un jardin au coeur de Sanary
Chez Mireille Boli. Elle l’avait choisi
Pour qu’il donne des fruits en veux-tu en voilà.

Un kiwi le matin ? Equilibre parfait !
Rien de tel pour un plein de moultes vitamines
Assurant chaque jour une fort belle mine !
Un kiwi chaque jour ? La santé assurée…

Mais d’année en année, cette maudite plante
Ne voulut rien entendre : aucun fruit n’y poussait !
Mireille était tombée sur un arbre obstiné
Refusant de l’aider à être bien portante !

C’est la bonne Manon, l’une de ses voisines,
Qui un jour expliqua où était le problème :
« S’il est improductif, ce n’est pas de la flemme,
Mais un manque d’amour ! Car, vois-tu, ma galine,

Tous les actinidias, qu’ils soient mâle ou femelle,
Ne peuvent point tout seuls fabriquer de beaux fruits !
Il faut en planter deux pour avoir des kiwis !
Le tien veut un coquin, ce n’est pas un rebelle ! »

Mireille comprit alors ce qu’elle avait à faire :
Elle planta sitôt un autre actinidia
Pas bien loin du premier… Et depuis ce temps-là,
Branches entrelacées, les deux arbres s’affairent

A fleurir tant et plus pour lui donner des fruits !
A qui veut procréer, té ! il faut un mari…

 

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits « classiques », pratiquement tous voués à la Provence.

Ce contenu a été publié dans A la maison. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire