Explosion

Le fond du jardin explose de fleurs
Buvant goulûment l’air chaud de l’été
Et il s’en dégag(e) un tel flux d’odeurs
Que toute bestiole en est enivrée.

Car ça sent le vert, ça fleure le frais,
Ca grouille de vie, des vies qui bourdonnent
D’autant qu’au mois d’août sans cesse y résonne
Le chant des cigales énamourées.

Jungle colorée, symphonie dorée
Qui vibre en crissant sous le gai soleil,
Un extravagant pays des merveilles
Attendant Alice au pays des fées.

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Le soleil-lion. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire