Le coq

Poème illustré par :

France Lord
www.quebecweb.com

C’est le mac de la basse-cour,
Tout gonflé d’orgueil et de plumes.
Gonflant son jabot de velours
Au dernier clin d’oeil de la lune,

Il s’égosille au grand matin
Afin que le soleil se lève ;
Puis il commence avec entrain
A courir les poules, sans trêve :

Car tel une infâme canaille,
Casanova du poulailler,
Et Don Juan de la volaille,
Une à une il va les… charmer,

Ne pensant qu’à la gaudriole !
On l’entend de Grans à Coudoux
Chantant sa joie et sa gloriole…
Mais demain on lui tord le cou

Pour en faire un bon coq au vin :
Et le piètre roi de la nique,
Le volatile vil et vain,
Finira comme un alcoolique !

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Zooland. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.