Le coq

Poème illustré par :

France Lord
www.quebecweb.com

C’est le mac de la basse-cour,
Tout gonflé d’orgueil et de plumes.
Gonflant son jabot de velours
Au dernier clin d’oeil de la lune,

Il s’égosille au grand matin
Afin que le soleil se lève ;
Puis il commence avec entrain
A courir les poules, sans trêve :

Car tel une infâme canaille,
Casanova du poulailler,
Et Don Juan de la volaille,
Une à une il va les… charmer,

Ne pensant qu’à la gaudriole !
On l’entend de Grans à Coudoux
Chantant sa joie et sa gloriole…
Mais demain on lui tord le cou

Pour en faire un bon coq au vin :
Et le piètre roi de la nique,
Le volatile vil et vain,
Finira comme un alcoolique !

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Zooland. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire