Le coeur glacé

solitaire

Poème illustré par un tableau de :

Dominique Amendola
www.dominiqueamendola.com

Il y a dans son cœur une écharde de glace,
Qui s’y est incrustée jusqu’à la fin des temps
Et l’empêche d’aimer. Il le voudrait, pourtant,
Mais il ne le peut pas, et jamais une trace

D ‘amour ni de passion n’a effleuré son cœur.
Pour lui le joli mot « Amour » ne veut rien dire
Et ne signifie rien. Pour cet homme, le pire,
C’est qu’il vit constamment dans l’angoisse et la peur

De se retrouver seul. Mais comment une femme
Pourrait-elle longtemps supporter sa froideur ?
Découvrir son dédain et déceler sans peur
L’insensibilité qui a glacé son âme ?

Quelle est donc la chaleur qui pourrait faire fondre
Ce glaçon incrusté au plus profond de lui ?
Ne jamais éprouver d’affection pour autrui
L’isole toujours plus, et il ne sait répondre

A aucun sentiment en forme d’amitié.
Cependant, aujourd’hui, un émoi éphémère
A débloqué son cœur : un rien, une misère
Qui, si ce n’était lui, ferait presque pitié !

Un tout petit enfant s’est soudain mis à rire
En lui tendant les bras ! Et c’était si joli,
Ces fossettes, ce jeu et ce gai roucouli
Que l’homme enfin ému s’est surpris à sourire.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Amours, Les gens. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire