Le cadeau

 

Le couvert est dressé pour petit-déjeuner.
Personne n’est encor descendu au jardin
Car il est vraiment tôt et le petit matin
Vient juste d’allumer ses feux sur les cyprès.

On déjeune dehors – il y fait encor frais !
Et c’est en m’approchant que j’ai trouvé la Chose
Au creux bleu d’une tasse où elle était éclose
Comme un petit miracle apporté par l’été.

C’était blanc, vaporeux et couleur de lait frais,
Un sfumato léger de crème fouettée,
Et ça miaulait très fort en ronronnant tout doux.

Un très joli chaton arrivé en ces lieux
Comme un joli cadeau avec de très grands yeux
Déjà écarquillés sur un monde un peu fou.

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Questions ?, Zooland. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire