Le buisson

 

Poème inspiré par :

Christine Dupire
http://peinture2provence.online.fr

Arrimé sur la lande, hérissé, broussailleux,
Un buisson coloré fait d’on ne sait trop quoi :
Un reste de garrigue ménagé par le feu,
Vestige de prairie ou décombres d’un bois ?

C’est épineux et sec, mais ça grouille de vie,
Une vie réfugiée mais si fragile encore
D’insectes épargnés et de quelques débris
D’êtres ressuscités triomphant de la mort.

Pour narguer le danger et conjurer la peur,
Le buisson est aussi un bouquet de couleurs
Enluminant gaiement la garrigue trop grise.

Ses rameaux tout tordus explosant de vigueur
Frémissent sous le vent. La lumière s’y brise
En prismes irisés étincelants d’odeurs.

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Le soleil-lion. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire