Le bout du chemin

Poème illustré par une photo de :

Yann Lecomte
www.yannlecomte.over-blog.com

C’est vraiment curieux de se dire
Qu’il ne reste plus devant soi
Que le temps d’un souffle, un soupir !
Peut-être même pas… cent mois

Et, au bout, la mort qui attend…
Oh ! Il n’est vraiment rien, le temps
D’une si courte vie humaine !
Combien folle et combien est vaine

Cette quête insensée de biens
Dont il ne vous restera rien…
Et comment laisser une trace
Tout au long de ces jours qui passent ?

Oubliez donc le mot : « toujours » !
Des souvenirs, un peu d’amour
Et quelques photos qui sourient…
Où est donc passée votre vie ?

Si Dieu le veut, demain peut-être
Ou même avant… Oh ! pourquoi naître
Si c’est pour s’en aller aussi ?
Peut-être est-ce bien mieux ainsi ?

C’est vraiment curieux de se dire
Qu’il ne reste plus devant soi
Que le temps d’un souffle, un soupir…
Et si c’était l’ultime fois ?

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Questions ?. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.