Le bout du chemin

Poème illustré par une photo de :

Yann Lecomte
www.yannlecomte.over-blog.com

C’est vraiment curieux de se dire
Qu’il ne reste plus devant soi
Que le temps d’un souffle, un soupir !
Peut-être même pas… cent mois

Et, au bout, la mort qui attend…
Oh ! Il n’est vraiment rien, le temps
D’une si courte vie humaine !
Combien folle et combien est vaine

Cette quête insensée de biens
Dont il ne vous restera rien…
Et comment laisser une trace
Tout au long de ces jours qui passent ?

Oubliez donc le mot : « toujours » !
Des souvenirs, un peu d’amour
Et quelques photos qui sourient…
Où est donc passée votre vie ?

Si Dieu le veut, demain peut-être
Ou même avant… Oh ! pourquoi naître
Si c’est pour s’en aller aussi ?
Peut-être est-ce bien mieux ainsi ?

C’est vraiment curieux de se dire
Qu’il ne reste plus devant soi
Que le temps d’un souffle, un soupir…
Et si c’était l’ultime fois ?

 

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Questions ?. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire