Le bonheur, c’est l’instant

Bonheur

Poème illustré par un tableau de :

Janick Lederlé
http://www.janicklederle.fr

Le bonheur, c’est l’instant ; nous devrions savoir
En jouir sur le champ pour nous sentir heureux.
Mais émois délicieux, événements joyeux,
Agréments de la vie : suffit-il de vouloir

En être satisfaits, eux qui sont si fugaces,
Pour pouvoir oublier qu’on ne peut pas fixer
Ce qui va se muer aussitôt en passé,
Dont il ne va rester qu’une légère trace

Engloutie peu à peu au fond de la mémoire ?
Des moments érodés impitoyablement
Par les heures coulant inexorablement ;
De petits brins de vie, minuscules histoires

Empilées peu à peu en strates qui s’entassent !
Bien-être instantané qu’on ne peut retenir,
Plénitude achevée qui va bientôt s’enfuir,
Ce sont bonheurs furtifs que ces plaisirs qui passent !

C’est le temps le fautif, qui pousse toute chose !
Ce temps qui par bonheur un jour va s’arrêter ;
Chaque joie deviendra un éternel été
Où ne faneront plus ni les lys ni les roses ;

Immuables instants sans cette fuite folle,
Les jours enfin figés interminablement !
C’est là qu’est mon espoir, un critère apaisant
Pour mon âme effrayée par la vie qui s’envole…

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Le début de l'été, Questions ?. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire