Le bois flotté

Poème illustré par un tableau de :

Elke Vannel
http://pagesperso-orange.fr/elke.peintre

Sur la grève un grand bois flotté
Rutile comme un fût de marbre.
Autrefois il était un arbre,
Avant de venir s’échouer

Sur le sable blanc de la plage.
Combien de temps est-il resté
Dans l’eau salée qui l’a rongé
Au fil du temps et avec rage

Pour l’user en squelette glabre ?
Où donc se trouve la forêt
Qui le vit naître et s’écrouler
Sous un ciel sinistre et macabre ?

Il est mort mais il est fort beau,
Tel une sculpture moderne,
Et de temps en temps un oiseau
Vient s’y poser. Ah ! C’est un sterne !

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Méditerranée. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire