Lavande

Lavande

Poème illustré par un tableau de :

Annie Rivière
http://www.atelieriviere.canalblog.com

La lavande n’est pas encor tout à fait mûre
Et une brume bleue flotte sur les champs gris :
Joli voile de fleurs pas tout à fait finies,
Dont seule la couleur vient poser son azur

Sur les mornes talus qui strient le plateau.
On dirait que ce bleu est l’âme des lavandes,
Vibrant sous le soleil et animant la lande
D’un délicat frisson qui tremblote au tempo

De la lumière drue attendue si longtemps.
On est le vingt-cinq juin : l’été s’est fourvoyé
Et les fleurettes bleues encor tout étriquées
Font de si grands efforts pour rattraper le temps

Qu’elles semblent fleurir à vue d’oeil. Le soleil
Les gave de chaleur, les baignant de lumière
Pour les aider à croître. Il fait très chaud et l’air
Commence à sentir bon sous son aura vermeille.

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans La Provence au coeur, Le début de l'été. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Lavande

  1. Abel dit :

    Vette, bonjour
    As-tu écrit d’autres poèmes sur la lavande, jolis comme celui-ci ? Quels sont-ils ?
    Affectueusement
    Abel

  2. France dit :

    Bonjour Est-ce que les textes sur votre page sont libres de droit?? j’en utilerais pour associer a de belles photos de la provence. Je veux me faire un album imprimé??? merci
    France

  3. Ils ne sont pas libres de droit, mais je vous en donne l’autorisation, à condition que vous y mettiez ma signature.
    Merci
    Vette de Fonclare

Laisser un commentaire