L’âme de la maison

La Maison

Savez-vous que la nuit votre maison s’éveille
Comme un être vivant ? Miracle prodigieux
Et que vous ignorez ! Mais peut-être est-ce mieux
Qu’elle vive sa vie quand entour tout sommeille ?

Il n’y a que le chat pour en être averti,
Mais les chats sont ainsi ; créatures magiques
Au courant de tout fait tant soit peu fantastique !
Animaux enchantés, mystère garanti…

Un peu après minuit, votre maison s’étire,
S’étale et se détend avec des craquements
Que vous croyez normaux. Et fort heureusement,
Car vous auriez la frousse, imaginant le pire !

Elle émet à tout va des signaux mystérieux
Vers d’autres vies, là-bas, par delà les étoiles.
Elle voudrait partir, voler, mettre les voiles
Pour s’en aller se perdre au plus profond des cieux…

Mais vous êtes chanceux : elle est très raisonnable !
Elle va rester là avec son contenu
De tout petits humains, si faibles et si nus ;
Son âme domestique est vraiment charitable !

Quand tout frais et dispos vous vous éveillerez,
Bien au chaud dans son cœur de demeure accueillante,
Comme hier elle sera la caution évidente
De la réalité, construite pour durer…

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans A la maison, Contes, Zooland. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire