La toile d’araignée

Un monde en soie, un monde en voile,
Un monde en soi dans cette étoile
Toute emperlée par la rosée :
C’est une toile d’araignée

Tissée entre deux brins du thym
Et un rameau de romarin.
Elle est vide de toute vie,
Si ce n’est qu’au vent elle oscille

De ci, de là , en balancelle,
Incroyablement bien moins frêle
Qu’on peut le croire en la voyant.
Le mistral en la rudoyant

A vraiment tort de s’acharner :
Ses légers filins sont d’acier !
Filins de soie tout gouttelés
Par les perles de la rosée…

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Automne, Zooland. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire