La source

Poème illustré par un tableau de :

Raymonde Aubry
www.art-comtois.info

Elle éclabousse, elle scintille.
Elle chuinte un sanglot, glougloute
En des mille milliards de gouttes.
Elle bondit, elle pétille.

Cristalline et fraîche rigole
Elle danse sur les cailloux,
S’étourdit en tourbillons fous,
Toute entrelacée d’herbes folles.

Et giclant en frais rayons bleus
Sur la pente drue qui dévale,
Elle s’élance vers le val
Pour s’y apaiser peu à peu.

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans La Haute Provence. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire