La savonnerie

Poème offert à la Savonnerie du Sérail

A Sainte Marthe il est une savonnerie ;
La dernière à Marseille à fabriquer ainsi
Du bon savon d’antan selon la tradition :
Luxe de l’ancien temps, savon qui fleurait bon

La grave et appliquée toilette du dimanche !
Une fabrique usée par le temps et qui penche,
Où survivent toujours conventions, savoir-faire,
Et où l’on bosse dur comme autrefois nos pères.

On mélange la pâte : huile d’olive et soude
Dans d’énormes chaudrons. Vive l’huile de coude !
Elle cuit longuement, pendant quatre heures au moins…
Puis on la fait sécher et l’on en fait des pains

De nouveau découpés en cubes qu’on parfait
A la main, comme les Anciens l’ont toujours fait.
Puis un dernier séchage en plein air, et moulage
Pour marquer chaque bloc : c’est de la belle ouvrage…

Boulevard de la Forge, on a le nez qui frise
Tant tout fleure le propre et l’odeur des chemises
Qu’on vient de savonner et qui flottent au vent.
Ca sent bon le savon qu’on fabriquait antan…

  •  
  •  
  •  

A propos Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Marseille. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.