La Saint Eldrad

Poème illustré par un tableau de :

Diane Matthes

C’est à la Saint Eldrad* qu’on bénit les chevaux,
Les ânes, les moutons, les vaches et leur veau,
Et les chiens et les chats. Et pourquoi pas leurs puces ?
Mais encor faudrait-il que ces bêtes voulussent

Rester benoîtement un long moment tranquilles !
Or que ne ferait pas le bon Saint pour sa ville ?
Les animaux sont quiets à défaut d’être cois,
Et l’on peut les bénir sans qu’ils créent trop d’arroi.

Ensuite défilé dans les rues du village
Avec ânes, chevaux, poneys toujours bien sages !
Si sages qu’il me vient une idée fort coquine :
N’y aurait-il point eu une main assassine

Qui leur aurait fait boire un petit coup de gnôle
Pour les tranquilliser ? Un verre de Bandol ?
Toujours est-il qu’ils vont fièrement par les rues
Sans qu’un seul parmi eux bronche, trépigne ou rue !

*Saint Eldrad est le saint patron de Lambesc.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Chez nous, Cités provençales, Zooland. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.