La première pensée

couple

A qui s’adresserait ma première pensée
Dès que j’ouvre les yeux dans le petit matin
Si je ne t’avais pas ? Tellement insensée,
Cette éventualité, que je me sens crétin

En même envisageant que tu n’existes pas !
C’est ton image à toi, ma jolie Valentine,
Qui suscite en mon corps son tout premier émoi.
Tes longs yeux, ton long cou, cette grâce mutine…

Et ton rire, ton rire, en claire ribambelle
De sons aussi joyeux que le bruit cristallin
Du champagne versé quand je te vois, ma belle…
Où est donc ce faraud qui faisait son malin

Avant de te connaître ? Il est fini, ce temps,
Où je me sentais libre et fier de l’être encore.
Où sont donc mes folies et passades d’antan ?
Ma belle vénérée, je crois que je t’adore…

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Amours. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire