La petite fille

 

 

Poème illustré par un tableau de :

William-Adolphe Bouguereau
(1825-1905)

Toute grâce et délicatesse,
Elle a la frimousse d’un chat,
Du chat offert à ses caresses
Et qui cache sa queue bien bas

Car elle la lui tire en douce ;
Une petite fille bouclée
Et dont les prunelles sont rousses ;
Une petite fille de lait

Et qui valse devant la glace
Les bras pliés en arabesques ;
Toute douceur et toute grâce,
Elle ne peut être grotesque

Tant tout en elle est harmonie,
Finesse et charme et élégance ;
Une toute petite fille
Qui s’exerce à trois pas de danse.

Quand elle abaisse ses longs cils
Elle sait qu’elle va séduire,
Comme quand elle nous distille
Le léger grelot de son rire.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Portraits. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.