Lou pastresso

Poème illustré par :

Catherine Herbo
www.catherineherbo.fr

On l’appelle « Lou pastresso » :
C’est une très vieille bergère
Près de la Tête de l’Estrop.
Issue d’une montagne austère,

Elle vit là depuis toujours
Dans les alpages près du ciel.
Le lent défilement des jours
En  fait une presque rebelle

Car l’antique pastoure usée
Pleure souvent son Autrefois
Si solitaire, en a assez
Des estivants jouant aux rois

Dans le massif  car ils effraient
Son troupeau gris de chèvres folles.
Deux fois chaque jour elle les trait,
Et si la Mélie caracole,

Elle la gronde avec tendresse :
Elle se sait reine du Temps
Et sa vie toute de rudesse
Est pour elle un enchantement.

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits « classiques », pratiquement tous voués à la Provence.

Ce contenu a été publié dans La Haute Provence, Les gens. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire