La nuit des étoiles

Au début du mois d’août, on fête les vingt ans
Du départ de Hubble, happé par les étoiles.
Allons sur le Peynier au-dessus de Curbans
Pour être tout là-haut et pour mettre les voiles

Vers l’Univers offert à ses adorateurs.
Le temps est sans nuage et la nuit sera claire ;
La corne de la lune apparue tout à l’heure
S’est mise au diapason de cet anniversaire.

Allongeons-nous ici pour contempler le ciel,
Tentons de discerner une autre galaxie…
Oh ! voici Andromèd(e) ! Passe moi les jumelles
Pour que je la vois mieux, flottant dans l’infini…

Fais un voeu car j’ai vu une étoile filante
Que je veux partager avec toi cette nuit !
Notre Terre n’est rien et la vie n’est qu’attente ;
Viens au creux de mes bras : nous sommes si petits…

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans La Haute Provence, Le soleil-lion, Questions ?. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.