La montagne est penchée…

Coquelicots aux pieds des Alpilles - 41X33cm -

Poème illustré par un tableau de :

Eric Bruni
www.liensutiles.org/ebruni.htm

La montagne s’incline au-dessus du val bleu
Où dorment trois chalets. Et sur la longue pente
Fleurissent des bouquets de plantes odorantes
Dont le parfum subtil s’élève jusqu’aux cieux.

La montagne s’incline au-dessus des maisons
Qui soufflent des fumées montant vers les nuages :
Toutes droites et drues, griffant le paysage
De leur ligne légère ; et leur effloraison

Rayure de trois traits le bleu lilas du ciel.
La montagne est penchée sur la verte vallée
Où flottent doucement des brumes spiralées
Exhalées par l’Ubaye rayé d’or et de miel.

La montagne est penchée, peinte par le beau temps
D’herbe fraîche et de fleurs aux couleurs printanières.
Y dévale a giorno l’éclatante lumière
Pas encor polluée du tout nouveau printemps.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans La Haute Provence, Printemps. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à La montagne est penchée…

  1. flipperine dit :

    que c’est beau la montagne

  2. Isadova dit :

    Je découvre et j’apprécie tout autant l’écrit que le paysage en peinture .

Laisser un commentaire