La main tendue

 

Poème illustré par :

Jean-Jacques Henner
(1829-1905)

S’il vous plaît, donnez-moi la main
Car je suis tombée dans un trou.
Je m’avançais sur un chemin
Pavé du doré et du roux

De l’automne aux doux reflets blonds
Sans savoir que mon sort déjà
Etait scellé. Je suis au fond !
S’il vous plaît, ne me laissez pas,

J’ai besoin qu’une main amie
Se tende vers moi. La lumière
Est si loin ! Et je suis ici
Entourée d’ombre et de chimères :

La maladie, le froid, la peur
Sont aux aguets, en tapinois.
Tout auréolée de terreur,
La mort germe peut-être en moi.

S’il vous plaît, j’ai besoin de vous,
De votre amitié chaude et douce.
Ne me laissez pas dans mon trou
Et venez vite à ma rescousse …

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Amours, Automne, Questions ?. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire