La lessive

Poème inspiré par :

Sophie Corre
www.sophiecorcorre.blogspot.com

Dans le fond du jardin du linge est suspendu
Sur un filin d’acier,  filin si bien tendu
Qu’il vibre quelquefois sous l’archet du mistral
Entraînant la lessive en un bal vespéral.

C’est joli comme tout, ces chemises qui dansent
Avec leurs bras flottants qui sont entrés en transes
Dès le tout premier souffle du vent déchaîné
Autour des vêtements : il tente d’arracher

Les petits bouts de bois s’opposant à sa force !
Les pinces tiennent bon, mais le vent fou s’efforce
De les tordre d’un coup et de les expédier
Dans les rosiers fleuris qui parfument l’été.

La lessive résiste : elle en a vu bien d’autres !
Draps, chaussettes, torchons, serviettes, culottes…
Tout virevolte et valse et palpite et tournoie,
Un ballet de tissu sous le ciel qui rougeoie !

C’est la danse insensée des formes, des couleurs ;
On croirait voir baller de gigantesques fleurs
Ou des ailes d’oiseaux attachées à un fil.
C’est la danse inouïe de morceaux de textile !

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans A la maison. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire