La fontaine de Vaucluse

Résurgence d’eau bleue sous un immense mur
Et bassin colossal récupérant les eaux
Du Ventoux, du Vaucluse et d’Albion et de Lure,
Siphon cyclopéen, il n’y eut qu’un robot

Pour pouvoir la sonder et en violer le fond.
Son réservoir énorme y recycle en secret
Le courant de la Sorgue qui en naît et renaît
Parfois à la folie à la froide saison.

Un trésor dormirait sous l’eau intermittente.
C’est un endroit magique, et les druides anciens,
Lors de cérémonies fastes et flamboyantes,
Y offraient moult offrandes à leurs dieux souterrains.

Sous sa falaise en craie qui craque et se fissure,
On dit qu’elle est la plus grosse source de France !
C’est un oeil monstreux au coeur de la Provence,
Un impluvium géant aux fraîches ondes pures.

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans La Provence au coeur. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire