La fille tombée du ciel

emmanuelgarant

Poème illustré par un tableau de :

Emmanuel Garant
www.emmanuelgarant.com

Irréelle comme un lutin,
Est-ce un être tombé du ciel ?
Aussi lustrée que du satin,
Sa peau a la teinte du miel ;

Ses longs cheveux couleur de lune
Sont tout pointillés de soleil :
Le jour et la nuit y allument
Un étincellement vermeil.

Dans ses yeux luisent les éclats
Des étoiles fusant du ciel
A la Saint-Jean. Il y a là
Les reflets d’un monde irréel…

Peut-être qu’il y a des ailes
Sous sa tunique de lin blanc ?
Une fée ? Une fée trop belle
Et dont le charme ensorcelant

Hypnotise ses amoureux.
Inconsciente de ses seize ans,
Seize ans naïfs, seize ans heureux,
Elle a le pouvoir séduisant

D’une souveraine innocence
Et en joue puérilement,
Avec la totale inconscience
De qui n’a jamais eu d’amant,

Aussi dure qu’un diamant.
Telle un elfe venu d’Ailleurs,
Elle séduit ingénument
Tout le petit monde piailleur

Des mâles de son entourage.
C’est un ange tombé du ciel
Sous la forme d’un doux mirage
Au charme presque immatériel.

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Amours, Contes, Les gens. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire