La fille d’automne

Tu es faite d’automne, et tu es si jolie
Avec ton teint ocré tavelé de rousseur.
De tout petits points d’or piquètent tes yeux gris
Tu es faite d’automne et tu n’es que douceur.

Tes cheveux sont cuivrés comme un matin d’automne
Avec des reflets rouges, tout comme la feuillée
Qui craque sous les pieds, tapisse et capitonne
Le sol un peu spongieux dans les bois du Rousset.

Ta bouche est un gros fruit d’octobre, une reinette,
Avec des reflets bruns sur la peau chiffonnée.
Tu as un petit nez, délicat, dont l’arête
Est couverte de son – petits soleils d’été !

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Automne, Les gens. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire