La fête

Ce soir on fait la fête. On va donc inviter
La famille, les amis, presque tous les voisins
Car Pierre a quarante ans, et son premier bébé
Une année et trois jours. L’orage gronde au loin

Mais l’on n’en a trop cure, on se l’est bien promis :
Bien qu’on soit en septembre, mois un peu incertain,
Il fera vraiment beau – la Météo l’a dit –
Et l’on pourra dresser le couvert au jardin.

On va se régaler et faire des folies :
Du vin des côteaux d’Aix et même du champagne,
De la pissaladière, ratatouille et farcis
Aussi bons et goûteux qu’en pays de Cocagne.

Et puis une vraie daube aux herbes, mijotée
Dans son Côtes du Rhône des heures et des heures,
Tartes de Saint-Tropez, calissons et fruits frais…
On va tout déguster à grands coup de bonheur.

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Chez nous. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire