La danse du feu

 

 Poème illustré par :

Isabelle Anselot
www.artactif.com/anselot-isabelle

Sur la colline sèche et rousse
La garrigue frémit un peu :
Une brise amollie et douce
Y roule ses volutes bleues

De zéphir frais et agréable
Qui chuchote et qui se balance.
C’est un ballet doux et aimable
Où les plantes ploient en cadence.

Mais le tournoiement s’accentue :
Tout danse de plus en plus fort
Quand, des broussailles chevelues,
Jaillit une étincelle d’or

Qui embrase une fibre séche,
Reste statique un bon moment,
Puis soudain fait un bond et lèche
Un buisson oscillant au vent.

Il explose. Et tout alentour,
C’est la gigue du feu qui gronde,
Qui zigzague et lance à son tour
Ses flammes partout à la ronde.

La montagne brûle et le vent
Fait voltiger des flammes rouges.
Le feu danse et virevoltant
Il incendie le ciel qui bouge.

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Le soleil-lion. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire