La cuirasse

le défaut de la cuirasse

Il a depuis toujours subi tant de malheurs
Qu’ayant la peur au ventre, il porte une cuirasse
Pour mieux se protéger. Défendre sa carcasse
Grâce au rude corset qui protège son coeur

Est son ultime but, maintenant que le temps
Et son corps rapiécé le rendent vulnérable :
Fragile comme il l’est, il serait incapable
De supporter encor le moindre changement

Dans sa vie morne et plate. Ainsi sauvegardé,
Il croit que plus jamais aucune autre infortune
Ne viendra perturber ce grand jeu où les runes*
Du Destin en ont fait un Humain apaisé.

Il se veut maintenant un être indifférent
Que personne ici-bas ne saurait plus atteindre.
Ne plus jamais aimer, ne plus jamais se plaindre
Et ne plus éprouver jamais un sentiment !

C’est ainsi qu’il voudrait déterminer sa vie.
Mais est-il un métal issu de cette Terre
Qui soit indestructible ? Et que peut-il donc faire
Si rien autour de lui n’est jamais infini ?

*Caractères d’anciens alphabets nordiques utilisés pour la divination.

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Amours, Contes, Les gens, Questions ?. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire