La couleur des larmes

gogh-vieillard-triste

Poème illustré par un tableau de :

Vincent Van Gogh
( 1853-1890)

Ses yeux ont la couleur des larmes,
Larmes versées jour après jour.
S’y sont dilués pour toujours
Le désarroi et les alarmes

D’un destin sans grands lendemains.
Des yeux lavés par la détresse
Et l’inéluctable tristesse
D’une vie au bout du chemin.

Des yeux à la teinte passée
D’un ciel giflé par trop de vent.
Des yeux très bleus auparavant,
Dont la couleur s’est effacée

Au fil d’un ennuyeux destin.
Une très fine pellicule
De chagrin liquide en macule
L’iris délavé, presqu’éteint.

Ses yeux ont la couleur des larmes
Qui ont coulé au fil du temps.
Mais la nostalgie de l’antan
Les a griffés d’or et de charme…

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Questions ?. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à La couleur des larmes

  1. Eric Bertrand dit :

    Toute une artiste que vous êtes! c’est très poétique! Vous avez des idées plein la tête!

  2. Je ne sais pas d’où me viennent mes idées ! Y a-t-il une mystérieuse déesse de l’Inspiration ?

Laisser un commentaire