La cocotte

Poème illustré par un tableau de :

Jean-Siméon Chardin
(1699-1779)

Tout au fond d’un placard une vieille cocotte
Au fond noirci taché par une vraie patine :
Ustensile immortel greffé à la cuisine !
Depuis moultes années y cuisent, y bouillottent

Des daubes et des plats vous faisant saliver.
Des années ? Mais que dis-je ? Peut-être cent ans !
Ma grand’mère y faisait mijoter tous ces tians
Dont le seul souvenir me rappelle l’été…

Elle est tout imprégnée de l’odeur du Midi :
Senteur inégalée des herbes provençales,
Saveurs délicieuses et fumet sans égal
De ragoûts parfumés par l’ail et le persil !

Une vieille cocotte à ne jamais jeter
Et que je léguerai à ma fille Véronique.
Une vieille cocotte en fonte, si antique
Qu’elle pourrait fort bien finir dans un musée…

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans A la maison. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.