La cocotte

Poème illustré par un tableau de :

Jean-Siméon Chardin
(1699-1779)

Tout au fond d’un placard une vieille cocotte
Au fond noirci taché par une vraie patine :
Ustensile immortel greffé à la cuisine !
Depuis moultes années y cuisent, y bouillottent

Des daubes et des plats vous faisant saliver.
Des années ? Mais que dis-je ? Peut-être cent ans !
Ma grand’mère y faisait mijoter tous ces tians
Dont le seul souvenir me rappelle l’été…

Elle est tout imprégnée de l’odeur du Midi :
Senteur inégalée des herbes provençales,
Saveurs délicieuses et fumet sans égal
De ragoûts parfumés par l’ail et le persil !

Une vieille cocotte à ne jamais jeter
Et que je léguerai à ma fille Véronique.
Une vieille cocotte en fonte, si antique
Qu’elle pourrait fort bien finir dans un musée…

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans A la maison. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire