La Cité Radieuse

Village vertical construit sur pilotis,
« La maison du Fada » a d’abord fait sourire
Marseille goguenard : que de moues, de soupirs !
Mais les rieurs d’hier aujourd’hui déconfits

Admettent désormais que leur Cité Radieuse
Est rien moins qu’un chef-d’oeuvre ! Une pure merveille
De béton et d’acier poussée sous leur soleil
Par la grâce d’un homme. Une cité heureuse :

Appartements-duplex sur des rues intérieures,
Commerces et écol(e) pour tout petits minots,
Piscine sur le toit… Oui, beaucoup de bobos
Y vivraient volontiers, lassés par un ailleurs

Trop urbain à leur goût ! Et dans son ciel là-haut,
Le Corbusier ravi se sent enfin compris :
Sa maison du Fada serait un paradis !
Un concept idéal mais né un peu trop tôt ?

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Marseille. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.