La Cité Radieuse

Village vertical construit sur pilotis,
« La maison du Fada » a d’abord fait sourire
Marseille goguenard : que de moues, de soupirs !
Mais les rieurs d’hier aujourd’hui déconfits

Admettent désormais que leur Cité Radieuse
Est rien moins qu’un chef-d’oeuvre ! Une pure merveille
De béton et d’acier poussée sous leur soleil
Par la grâce d’un homme. Une cité heureuse :

Appartements-duplex sur des rues intérieures,
Commerces et écol(e) pour tout petits minots,
Piscine sur le toit… Oui, beaucoup de bobos
Y vivraient volontiers, lassés par un ailleurs

Trop urbain à leur goût ! Et dans son ciel là-haut,
Le Corbusier ravi se sent enfin compris :
Sa maison du Fada serait un paradis !
Un concept idéal mais né un peu trop tôt ?

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Marseille. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire