La chèvre

 

Poème illustré par un tableau de :

Eliane Loeffler
http://www.eliane-loeffler.ch

Cinglée, la fofolle chevrette
Qui n’a de cesse de grimper
Et n’en fait vraiment qu’à sa tête
En ne pensant qu’à rigoler !

Car elle est montée sur le toit
De l’appentis du vieux César,
Semant un grand ouaille et l’émoi
En pagaïo : un vrai bazar !

Un petit monstre si malin
Qu’il nous rendra chèvres nous-mêmes,
Broutant l’écorce de nos pins,
Nos bégonias, nos chrysanthèmes !

Mais si parfaitement jolie
Avec son museau-barbichette
Et son long poil ombré de gris !
On ne t’en veut pas, ma Biquette !

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Zooland. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.