La chèvre

 

Poème illustré par un tableau de :

Eliane Loeffler
http://www.eliane-loeffler.ch

Cinglée, la fofolle chevrette
Qui n’a de cesse de grimper
Et n’en fait vraiment qu’à sa tête
En ne pensant qu’à rigoler !

Car elle est montée sur le toit
De l’appentis du vieux César,
Semant un grand ouaille et l’émoi
En pagaïo : un vrai bazar !

Un petit monstre si malin
Qu’il nous rendra chèvres nous-mêmes,
Broutant l’écorce de nos pins,
Nos bégonias, nos chrysanthèmes !

Mais si parfaitement jolie
Avec son museau-barbichette
Et son long poil ombré de gris !
On ne t’en veut pas, ma Biquette !

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Zooland. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire