La Baladine

On y est sept, pas trop tassés !
Moyen de transport fort commode,
Elle fait son petit effet
Sur les touristes incommodes

Qui grognent pourtant trop souvent.
Un joli train-tram électrique
Qui va roulant en cliquetant
De rues en ruelle(s) éclectiques.

On l’arrête en faisant un signe
Et un sourire au conducteur
Qui péniblement s’esbigne
Dans une Avignon aux couleurs

Ocrées comme soleil couchant.
La Baladine se faufile
Agilement en s’immisçant
Dans les venelles de la ville.

Elle est d’un beau vert écolo,
Ignore ce qu’est la vitesse.
Petit train-tram tout rigolo
Silencieux et anti-stress…

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Cités provençales, La Provence au coeur. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire