Ivresse

A Sainte-Cécile-les-Vignes
Un grand scandale a éclaté :
Une grive vraiment indigne,
Petite pocharde emplumée

Que le Dieu des poivrots emporte !
Pattes raidies, jabot défait,
Yeux demi-clos et ivre-morte
N’a pas même pu s’envoler !

 Il faut dire qu’au mois d’octobre
Il est difficile aux oiseaux
De rester sage et d’être sobre
Tant les grains oubliés sont beaux

Avec leur peau si rutilante
Encor toute gonflée d’été
Et cette chair si craquillante
Sous les petits becs aiguisés !

C’était du miel, c’était trop bon :
La grive n’a pas résisté
Au raisin noir, au raisin blond
Qui l’ont laissée tout éméchée.

Depuis elle cuve en silence,
Vautrée tout au fond d’un sillon.
Elle est enivrée de Provence
Mais perdue de réputation.

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Automne, Zooland. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire