Inéluctablement

Poème illustré par un tableau de :

Josie M.B lefêvre
http://josie-mb.livegalerie.com

La fable qu’on nous conte est-elle donc possible ?
Le triste mot : « hiver » existe-t-il vraiment ?
Ce simple postulat ne paraît pas plausible…
Il fait si beau dehors ! Et pourtant, et pourtant…

La triste saison noire affûte bien ses armes
Tout là-haut dans le Nord ! On ne peut l’ignorer !
Au-dessus d’Avignon quelques signes d’alarme
Se sont déjà fait jour et ont pointé leur nez :

Le matin, ce brouillard qui traîne sur le Rhône ;
Cette brise qui enfle et qui soudain mugit ;
Les trottoirs recouverts d’une bouillasse jaune
De boue amalgamée à des feuilles pourries…

C’est sûr, l’hiver est proche, il faut l’envisager !
Inéluctablement il va venir ici !
L’innommable saison et ses courtes journées
A la lumière floue, au ciel plombé de gris !

Même ici en Provence on ne peut y couper
Et la morne saison n’est pas une utopie.
Le soleil maigrelet est tout effiloché
Et le jour s’amenuise au profit de la nuit…

 

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Cités provençales, Hiver. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire