Inéluctablement

Poème illustré par un tableau de :

Josie M.B lefêvre
http://josie-mb.livegalerie.com

La fable qu’on nous conte est-elle donc possible ?
Le triste mot : « hiver » existe-t-il vraiment ?
Ce simple postulat ne paraît pas plausible…
Il fait si beau dehors ! Et pourtant, et pourtant…

La triste saison noire affûte bien ses armes
Tout là-haut dans le Nord ! On ne peut l’ignorer !
Au-dessus d’Avignon quelques signes d’alarme
Se sont déjà fait jour et ont pointé leur nez :

Le matin, ce brouillard qui traîne sur le Rhône ;
Cette brise qui enfle et qui soudain mugit ;
Les trottoirs recouverts d’une bouillasse jaune
De boue amalgamée à des feuilles pourries…

C’est sûr, l’hiver est proche, il faut l’envisager !
Inéluctablement il va venir ici !
L’innommable saison et ses courtes journées
A la lumière floue, au ciel plombé de gris !

Même ici en Provence on ne peut y couper
Et la morne saison n’est pas une utopie.
Le soleil maigrelet est tout effiloché
Et le jour s’amenuise au profit de la nuit…

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Cités provençales, Hiver. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.