Impossible !

Brume d'hiver

Comment imaginer qu’existe une saison
Où le ciel est de plomb, où la terre est grisâtre ?
Où un tout petit feu qui crépite dans l’âtre
Fait friseler la peau d’érotiques frissons ?

Comment imaginer que les fleurs du jardin
Peuvent mourir un jour ? Qu’il n’y a plus de feuilles
Sur les arbres là-bas ? Que l’aster ne recueille
Plus sa rosée-cristal dès le petit matin

Sur ses fleurs en étoile, et que le plumbago
Peut éteindre son bleu ? Comment est-il possible
Qu’il existe un hiver ? Questions presque risibles,
Puisque notre soleil, au zénith, tout là-haut,

S’accroche au firmament de ses griffes pointues.
Comment donc pourrait-il exister un hiver ?
On l’a bouté très loin et au diable-vauvert…
Refermées chaque soir, les fleurs bientôt déchues

Renaissent au matin pour notre bon plaisir !
Affreux épouvantail, l’hiver est un mirage
Qu’on voudrait irréel ! Et son horrible image
Ne peut nous apporter qu’énorme déplaisir…

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Hiver. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.