Impossible !

Brume d'hiver

Comment imaginer qu’existe une saison
Où le ciel est de plomb, où la terre est grisâtre ?
Où un tout petit feu qui crépite dans l’âtre
Fait friseler la peau d’érotiques frissons ?

Comment imaginer que les fleurs du jardin
Peuvent mourir un jour ? Qu’il n’y a plus de feuilles
Sur les arbres là-bas ? Que l’aster ne recueille
Plus sa rosée-cristal dès le petit matin

Sur ses fleurs en étoile, et que le plumbago
Peut éteindre son bleu ? Comment est-il possible
Qu’il existe un hiver ? Questions presque risibles,
Puisque notre soleil, au zénith, tout là-haut,

S’accroche au firmament de ses griffes pointues.
Comment donc pourrait-il exister un hiver ?
On l’a bouté très loin et au diable-vauvert…
Refermées chaque soir, les fleurs bientôt déchues

Renaissent au matin pour notre bon plaisir !
Affreux épouvantail, l’hiver est un mirage
Qu’on voudrait irréel ! Et son horrible image
Ne peut nous apporter qu’énorme déplaisir…

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits « classiques », pratiquement tous voués à la Provence.

Ce contenu a été publié dans Hiver. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire