Il pleut sur la fontaine

CERCLES_PLUIE

Une pluie fraîche et drue et qui tintinnabule
Vient soudain titiller les tout premiers bourgeons.
Une pluie musicale et qui sème des bulles
Sur l’eau de la fontaine où tournent trois poissons

Attendant une ondée comme tout le village,
Assoiffé lui aussi depuis fin-février.
Joli sanglot d’argent qui pleure des nuages,
L’eau qui tombe du ciel crépite sur Peynier

Et remplit la fontaine à demi asséchée.
C’est la fête aux poissons ; et la fête des plantes
Recouvrant leurs couleurs, comme lavées de frais.
Une pluie de printemps, toute pétaradante

Qui crible le bassin de milliers d’étincelles,
De cercles argentins. De grandes giclées d’eau
Affolent les poissons qui tournoient de plus belle
Sous la pluie cristalline au clair pizzicato.

 

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Cités provençales, Printemps, Zooland. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire