Il pleut sur Aix

 

Curieusement il pleut sur Aix.
Il n’y a personne aux terrasses
Car il fait trop froid, il brumasse,
Et ce temps nous laisse perplexe.

Un Génie tout empli de hargne
Est-il venu pendant la nuit
Pour emporter loin du Midi
Notre cité jusqu’en Bretagne ?

On a cherché son parapluie
Au plus fin-fond de son placard
Et l’ayant trouvé par hasard,
On l’a ouvert comme un défi

Au nuage qui s’est perdu
Dans la région et sur la ville.
Et ce monde est trop aquatile
Pour qu’on ne s’y sente perdu.

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Automne. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire