Il fait froid ! Et alors…

On grelotte ! Et alors ? La Provence est si belle
Sous son ciel bleu marine et scintillant du gel
Des étoiles transies ! Le jour se lève à peine,
Et son souffle glacé transforme notre haleine

En un léger brouillard qui givre nos lunettes.
Le sol est si gelé ce matin qu’il craquète
Dès qu’on pose le pied sur une vieille flaque
Oubliée par la pluie. Le grand pin crisse et craque :

Son écorce a gelé ! Le Midi a très froid,
Mais n’est pas encor prêt : c’est la première fois
En cet hiver tout neuf qu’il se sent concerné
Par la male saison qui s’en vient le narguer.

Tout recroquevillé, patiemment il s’essaie
A être raisonnable ; et même s’il s’effraie
En pensant que son ciel va peut-être neiger,
Il sait bien que ce temps sera très passager.

D’ici là sur les toits des paillettes-étoiles
Cliquettent au soleil, qui peu à peu dévoile
Ses froids rayons d’argent sur l’horizon glacé.
Le ciel d’un bleu très dur est comme verglacé.

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Hiver, La Provence au coeur. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire