Grasse

C’est la ville embaumée* de la vieille Provence,
La cité du jasmin dont le parfum subtil
Volète quelquefois au dessus de la ville,
Ténu et délicat plus qu’aucune fragrance.

C’est la ville des ros(es) à robe de velours
Dont les pétales ronds enroulés en cornet
Symbolisent partout la passion et l’amour.
C’est la ville des lys, du lilas, des oeillets …

C’est la ville des fleurs sous le lourd soleil jaune
Non loin de l’indigo de la mer bleu foncé,
Et jusqu’aux premiers coups d’horloge de l’automne
Elle fleure si bon qu’on en est enivré.

*Poème offert à la ville de Grasse

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Cités provençales. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire