Fraîcheur printanière

Poème illustré par un tableau de :

Josette Mercier
www.josettemercier.ch

La Nature est comme un sorbet
Cuisiné par le tendre Avril :
Si fraîche, acide et colorée
Qu’elle agace et qu’elle horripile

Car elle est vraiment bien frisquette,
Surtout le matin au Levant.
Elle est piquante et aigrelette.
On est déçu, tout frissonnant.

Le soleil encor amical
Picote un peu, et ses rayons
Sont en biais et toujours bien pâles.
Il attend son temps, le fripon !

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Printemps. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire