Février

P.Giroud

Poème illustré par un tableau de :

Pascal Giroud
www.pgiroud.fr

Le pire des enfants de ce maudit hiver,
C’est vraiment février ! Et s’il n’en a pas l’air
Avec ses jours plus longs et son ciel souvent bleu,
Il sait nous rappeler combien il est odieux

En se manifestant plutôt brutalement :
D’énormes coups de gel, de la neige et du vent…
On croyait que l’hiver était mort en Provence
Depuis la fin-janvier ; et vlan, ça recommence !

Capricieux comme un bouc, il peut être terrible ;
Une lubie soudaine et nous sommes sa cible :
Un lundi tout joli et presqu’embourgeonné ?
Le mardi il se fâche à grands coups de gelée

Et nous ravage tout jusqu’au fond du jardin !
Ce mois de février est un fichu gredin
Avec ses hauts, ses bas. C’est très bien qu’il soit court
Et plutôt maigrichon avec ses vingt-huit jours…

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Hiver. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire