Estampe japonaise

Poème illustré par un tableau de :

Hokusaï

Sur la pointe d’un if est perché un oiseau
A la livrée très sombre. Une pie ? Un corbeau ?
Un bien curieux croquis esquissé sur le ciel
Où les nuages gris sont tout ombrés de miel.

L’ombre de l’oiseau noir sur son if y dessine
Un bien curieux dessin que le soir enlumine :
Un dessin japonais ou une ombre chinoise
Sur les nues de décembre où la lune pavoise.

L’oiseau noir est tout rond et la cime pointue.
L’ensemble est fort joli mais un peu incongru :
Un point d’exclamation implanté à l’envers
Sur la nuit bleu-marine et pure de l’hiver.

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Hiver. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire