Ecume

Poème illustré par :

Eliane Loeffler
http://www.eliane-loeffler.ch

La mer est si sale aujourd’hui
Que l’écume a laissé sa trace
Toute visqueuse, un peu moisie,
Sur la plage où l’été s’efface.

Elle n’en peut plus de devoir
Digérer les déchets humains.
Sous l’écume le sable est noir,
Souvenir gris des lendemains

De vacances et de détritus.
Mais le soleil jaillit des flots,
Il se dépose comme un flux
De brillance et de feu sur l’eau

Et c’est alors un vrai miracle.
Une résille fine et dorée
Transmue la plage.  Le spectacle
Du début d’un monde enchanté, 

Un quadrillement de lumière
Sur le sable soudain lavé
Et qui se déploie en rivière
Au fil de l’eau illuminée !

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Méditerranée. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire