Du calme !

Oh, calme-toi, Marseille ! On est tous comme toi,
Emprisonnés chez nous quand hargneux tu te couches
Dès six heures du soir. N’en fais pas tout un plat !
Pense à tous ces Français que la pandémie touche

Comme tu l’es toi-même un peu plus chaque jour ;
Arrête de râler et prends un peu patience :
Ce fléau ne peut pas s’installer pour toujours
Ni nous anéantir. D’autant plus que la Science

Va nous en délivrer, l’on en a la promesse.
Là-haut, la Bonne-Mère est là qui nous enjoint
De garder notre masque et d’oublier l’ivresse
De marcher nez au vent. Pour un temps tout au moins…

Allez, les Marseillais, soyez en convaincus :
Si vous restez soumis, c’est votre discipline
Qui permettra qu’un jour l’ennemi soit vaincu,
Bouté loin du pays. Vous auriez bonne mine

Si l’on reconfinait ! Si votre résistance
Tuait tous vos Anciens… Il faut être patients,
Attendre un dénouement, oublier l’insouciance
Qui modèle vos cœurs ; car c’est à bon escient

Qu’on nous demande à tous tant de docilité.
Oubliez votre peur et votre pessimisme :
Nous allons retrouver notre bonne santé !
Allons, les Marseillais : un peu plus d’optimisme…

  •  
  •  
  •  

A propos Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans La Provence au coeur, Les gens, Marseille, Questions ?. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.