Doux hiver

Poème illustré par : 

Lilia Dutoit
http://dutoitvillemer.free.fr

Cette année l’hiver est minable :
Il a vraiment pété les câbles,
Si mollasson que le soleil
Le nargue de ses rais vermeils

Et que le mistral tout léger
Est comme une brise de mai !
Cette année l’hiver est sans forces,
Et lui dont le maigre torse

Est souvent paré de glaçons,
Se sent tout nu et un peu con
D’être aussi mièvre et délicat.
Mais attention ! Ne croyez pas

Qu’il nous ait dit son dernier mot !
Il n’est pas tout à fait idiot
Et peut encor nous mitonner
Ce gel dont il a le secret !

Lors profitons de sa paresse !
Il se pourrait que sa faiblesse
Ne soit qu’un magnifique leurre,
Que le fourbe attende son heure …

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Hiver. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire