Dormir à deux…

les-amants-magritte

Poème illustré par un tableau de :

René Magritte
(1898-1967)

Dormir à deux dans ta si chaude odeur…
Corps satisfaits et bonheur éperdu
D’après l’amour. Oh, la tendre douceur
De tes baisers ! Le temps est suspendu.

Dormir à deux, tête sur ton épaule,
Tout enroulés comme un seul coquillage
Et délivrés de l’enivrance* folle…
Corps délivrés après l’énorme orage !

Dormir à deux en ne rêvant qu’amour,
Coeur palpitant et âme enchevêtrés :
Un être unique et battant pour toujours
D’un même élan. Corps et vie intégrés.

Dormir à deux en humant ta fragrance,
Senteurs de peau et de feuilles mêlées.
Ne plus rêver d’une nouvelle errance :
Rester ainsi, nos deux vies emmêlées.

Dormir à deux, Amour, après l’amour,
Ton corps si chaud juxtaposé au mien.
Un rêve fou, cet immortel toujours ?
Jamais : « jamais » ? Las ! Nous le savons bien…

* Néologisme… vettique !

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Amours, Questions ?. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Dormir à deux…

  1. Commentaire sur Facebook :

    Thierry Crozet c’est très beau, merci

  2. Brigitte Pernot Voilà une jolie ivresse des sens !

Laisser un commentaire