Dégringolade

www.arts-reproduction.com

Le ciel bleu paraît gris. C’est la dégringolade !
L’OM est effondré. Une telle cagade
Ne peut vraiment venir que du délaissement
Par le Ciel marseillais de ses propres enfants !

On perd et on reperd : cela n’a plus de fin !
Bonne Mère, pitié ! car le match de demain*
Est primordial pour nous: il faut vraiment gagner !
Ces Niçois de malheur qu’on va escagasser

Vont devoir repartir la queue entre les jambes !
Pas d’autre solution car il faut que reflambent
Notre réputation et notre honneur perdu !
OM, tu dois gagner car nous n’en pouvons plus…

On est là, on attend, on a le coeur qui bat…
Vite, un petit « Ave » pour ces onze beaux gars
Qui ont au bout des pieds tout l’honneur de Marseille !
S’il te plaît, Bonne Mère : il faut qu’ils se réveillent !

* Résultat du match : 1-1 !
« Un bandage sur une hémorragie », dixit Didier Deschamps

 

À propos de Vette de Fonclare

Professeur de lettres retraitée, a créé un site de poèmes dits "classiques", pratiquement tous voués à la Provence.
Ce contenu a été publié dans Marseille. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire